Cinéclub de la bibliothèque

Désormais, Violeta participe à la programmation, diffusion et animation du cinéclub de la bibliothèque de Calce.

Le programme des prochaines séances, qui ont lieu toujours dans la Salle Polyvalente la Fontane:

Mardi 10/09/2019 20h
De l’Autre Coté, de Fatih Akin
Allemagne, 2007, 122′ – vostf
*séance animée par Laura Rebessi, de Violeta
Malgré les réticences de son fils Nejat, Ali, veuf, décide de vivre avec Yeter, une prostituée d’origine turque comme lui. Mais Nejat, jeune prof d’allemand, se prend d’affection pour Yeter lorsqu’il comprend qu’elle envoie son argent à sa fille en Turquie, pour lui payer des études. La mort accidentelle de Yeter éloigne durablement le père de son fils. Nejat se rend à Istanbul dans l’espoir de retrouver la trace d’Ayten, la fille de Yeter.
A Hambourg, Ayten sympathise avec Lotte, une étudiante allemande aussitôt séduite par le charme et l’engagement politique de la jeune Turque. Lotte propose même à Ayten de l’héberger chez elle, malgré les réticences de sa mère, Susanne. Arrêtée et placée en détention, Ayten est finalement reconduite à la frontière puis incarcérée en Turquie. Sur un coup de tête, Lotte décide de tout abandonner et de se rendre en Turquie.

 

Samedi 05/10/2019 17h
Urbi et Orbi, de François Boutonnet
film français
*en présence du réalisateur (sous réserve)
Roman philosophique à la première personne du singulier. Il tente de bousculer les frontières convenues de la voie Mélies et de la voie Lumière, de la fiction et du documentaire, du langage et des images, de la narration et de la poésie, de la réflexion et de l’humour.
C’est un road-movie, autour de la notion de passage dans toutes ses dimensions : la frontière, le voyage, l’inscription de l’homme dans le paysage, l’inscription du paysage dans l’homme, le glissement de l’ironie à l’émotion, de l’émotion à la mémoire, de la mémoire au cinéma.
plus d’infos: http://kalimago.com/urbi.html

Programmation spéciale « Italie »

Mardi 08/10/2019 20h
Heureux comme Lazzaro, de Alice Rohrwacher
Italie – France – Allemagne, 2018, 127′ –  vostf
Synopsis: Dans un hameau isolé en pleine campagne italienne, Lazzaro, un paysan naïf, devient l’ami de Tancredi, le fils d’une riche propriétaire qui exploite la population de la région. Quand Tancredi demande à Lazzaro de simuler son enlèvement, leurs vies en seront bouleversées.
bande-annonce:

Mardi 12/11/2019 20h
Bella e Perduta, de Pietro Marcello
Tommaso, simple berger, veille jusqu’au jour de sa mort sur un palais abandonné dans la région de Naples en proie aux pillages et réduit à l’état de décharge par la camorra. Polichinelle émerge alors des profondeurs du Vésuve pour accomplir sa dernière volonté : prendre soin d’un jeune buffle. Ils voyagent ensemble à travers les paysages sublimes de l’Italie. Entre mythe et réalité, une fable sur l’Italie contemporaine, belle et perdue…
Italie, 2015, 87′ – vostf

 

Samedi à definir
Porco Rosso, de Hayao Miyazaki
animation en vf
Japon, 1995, 93′

 

Samedi 07/12/2019 18h
Le Bal, de Etore Scola
Italie/France, 1983, 112′
Dans une salle de bal défile l’histoire de la France, des années 20 aux années 80, au gré des musiques qui ont rythmé ces décennies. Le Front Populaire, la Seconde Guerre mondiale, la Libération et Mai 68 sont ainsi évoqués sur fond de jazz, de rock’n’roll et de musique disco.
***séance suivie d’un apéro participatif et d’un bal dansant ***

***séance suivie d’un apéro participatif et d’un bal dansant ***

Mardi 10/12/2019 20h
La Grande Bellezza, de Paolo Sorrentino
France/Italie, 142′, 2103 – vostf
Jep Gambardella est un écrivain qui a déjà beaucoup vécu, à la séduction indéniable. Il parcourt les évènements mondains d’une Rome à la beauté saisissante. Auteur d’un seul ouvrage, L’apparato umano (« l’appareil humain »), Jep vit comme journaliste et critique de théâtre. Bien que son unique œuvre ait été très appréciée, il n’a plus écrit de livre depuis quarante ans, par paresse ou par goût des mondanités.
La grande bellezza raconte la recherche de sens de Jep, entre balades dans Rome, fêtes, amour, sexe, esthétisme, souvenirs, mort et religion.

Mardi 14/01/2020 20h
Le Caïman, de Nanni Moretti
Italie, 2006, 113′ – vostf
Le film, avec une connotation socio-politique marquée, raconte l’histoire d’un producteur, Bruno Bonomo, qui dans les années 1970 produisait des films bas de gamme et qui, sous l’impulsion d’une jeune scénariste, décide de réaliser un film plus ambitieux, Le Caïman, autrement dit l’histoire de Silvio Berlusconi. Allant d’échec en échec, il tournera néanmoins la scène finale du film, dans laquelle Nanni Moretti joue le rôle de l’homme politique italien.
Sorti en Italie le , peu de temps avant les élections parlementaires des 9 et 10 avril 2006.
*séance animée par Violeta

Programmation spéciale « Brésil »

Mardi 11/02/2020 20h
Aquarius, de Kleber Mendonça Filho
Brésil/France, 2016, 145′ – vostf

Samedi 07/03/2020 17:30
Le Garçon et le Monde, de Alê Abreu
Brésil, 2013, 79′ – animation en vf
Synopsis : A la recherche de son père, un garçon quitte son village et découvre un monde fantastique dominé par des animaux-machines et des êtres étranges.
Un voyage lyrique et onirique illustrant avec brio les problèmes du monde moderne à travers le regard d’un enfant.
Le Cristal du long métrage au Festival d’Annecy 2014
Prix du public au Festival d’Annecy 2014
bande annonce

Mardi 10/03/2020 20h
Viajo porque preciso, volto porque te amo (Je voyage parce qu’il le faut, je reviens parce que je t’aime.), de Karim Aïnouz et Marcelo Gomes
Brésil, 2009, 71′ – vostf
Synopsis : José Renato, géologue, est envoyé en mission pendant un mois dans le sertão brésilien. Parcourant ces terres arides, à la rencontre de ceux qui les habitent, tout au long de ce voyage reviennent en lui une musique et un amour qui ne le quittent pas…
*séance animée par Violeta
bande annonce :

 

Mardi 09/06/2020 20h
Sibel, de Çagla Zencirci et Guillaume Giovanetti
Turquie/France/Allemagne/Luxembourg, 2018, 95′
Sibel est une jeune paysanne turque de 25 ans qui vit à Kuşköy — un petit village rural des montagnes de la région de la mer Noire en Turquie, plongé dans la tradition paternaliste — avec Emin, son père veuf, épicier et maire du village, et avec sa sœur cadette Fatma. Sibel est muette suite à une maladie et ne s’exprime qu’en utilisant la langue sifflée traditionnelle de sa région, appelée la « langue des oiseaux ».